Justification

18Oct2012

Le diagnostic à la base de la création de la commission peut être résumé  comme suit :

La deuxième grande alternance réalisée au Sénégal à l’issue de la dernière élection présidentielle de mars 2012 et les élections législatives organisées dans la paix et la transparence sont des signes évidents d’une vitalité démocratique. Il importe de capitaliser ces avancées notoires de la démocratie sénégalaises mais surtout, de les consolider. Il est nécessaire, pour ce faire, de ne pas perdre de vue les maux qui ressortent de l’analyse du fonctionnement des institutions au cours des cinquante années d’indépendance. La Constitution qui régit les institutions de la Nation a été si souvent modifiée pour des raison peu louable qu’elle a perdu de son caractère sacré. On note un manque d’effectivité ou un déficit de mise en œuvre de certains droits et libertés (y compris en matière de sécurités des citoyens), et une subsistance dans le Droit, de certaines dispositions liberticides. On constate une insuffisante séparation et un équilibre contestable des pouvoirs en dépit de ce qui est proclamé dans le préambule de la Constitution en vigueur. Le Parlement n’exerce pas de contrôle efficient sur l’action du gouvernement, se bornant généralement à un soutien inconditionnel de celui-ci. Son rôle en matière d’évaluation des politiques n’est pas assuré. Le Pouvoir judiciaire n’est pas toujours en mesure d’assurer pleinement ses missions dans l’impartialité, l’équité et l’indépendance.

 

On le voit, les changements qu’exige la situation décrite passent nécessairement par de nouveaux principes et méthodes d’exercice du pouvoir, par une révolution dans les mentalités et par une politique économique de rupture assumée désormais par toutes les forces vives de la nation, hors de toute querelle politicienne.

Aussi, la CNRI a-telle estimé nécessaire, pour jouer son rôle, d’entreprendre une très large concertation avec tous les citoyens et toutes les citoyennes et avec toutes les organisations politiques, professionnelles, de la société civile, etc., en vue de recueillir leurs points de vue, leurs avis et leurs suggestions sur les changements à apporter à la Constitution pour que celle-ci reflète les sentiments et les aspirations profondes de toute la communauté nationale



 





Copyrights 2013 - CNRI Comité National de Réforme des Institutions Informations légales & éditoriales Conception : Orlysof