Les finances publiques

Les finances publiques sont souvent gérées de façon peu orthodoxe, sans que soit prise suffisamment en charge la priorité à accorder aux dépenses destinées à satisfaire les besoins de base des populations ni que soit assurée l’équité des allocations faites aux différentes zones ou aux secteurs contribuant à l’amélioration de la condition sociale ou à la production de richesse. De plus, l’exécution des lois de finances s’effectue trop souvent sans respect des inscriptions de crédit votées par le Parlement et avec une banalisation injustifiable des dépassements budgétaires, ou encore un recours abusif aux avances à régulariser et aux marchés de gré à gré.

 Les règles qui régissent l’utilisation de l’argent public tant au niveau de l’Etat qu’à celui des collectivités locales sont parfois ignorées ; à cela s’ajoutent la faiblesse des contrôles sur les opérations budgétaires et comptables, l’absence d’une comptabilité-matières régulièrement tenue, l’absence de sanctions adéquates lorsque sont constatées des entorses à la législation financière et comptable, sans parler de l’absence de reddition régulière des comptes. Ainsi apparaissent et se multiplient le paiement de prestations non effectives ou mal effectuées et les surfacturations qui accroissent les charges indues de l’Etat.

 
Commentaire:
 Une valeur est requise.Nombre minimal de caractères non atteint.Le nombre maximum de caractères a été dépassé.
Auteur :
Une valeur est requise.Nombre minimal de caractères non atteint.Le nombre maximum de caractères a été dépassé.
Tel:
Email:
 

 

 





Copyrights 2013 - CNRI Comité National de Réforme des Institutions Informations légales & éditoriales Conception : Orlysof